René Emmanuel Sadi : “La vigilance de tous et de chacun, reste un impératif et une exigence, voire un devoir…”

Le ministre de la Communication, René Emmanuel Sadi, a animé une conférence de presse conjointe à Yaoundé ce 01er Mars 2021 avec son collègue du ministère de la Santé publique, Dr Manaouda Malachie, qu’assistait le Délégué général à la Sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele.

ICI, LA DECLARATION LIMINAIRE DE M. RENE EMMANUEL SADI, MINISTRE DE LA COMMUNICATION, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT

> Monsieur le Ministre de la Santé Publique ;

> Monsieur le Délégué Général à la Sûreté Nationale ;

> Monsieur le Représentant Résident de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) ;

> Madame la Directrice du Centre de Contrôle et de Surveillance des Maladies (CDC) ;

>  Distingués Invités ;

> Mesdames et Messieurs les Professionnels des Médias ;

> Mesdames, Messieurs ;

Il m’a semblé opportun de vous convier à cette Conférence de Presse Conjointe, au moment où la pandémie du COVID-19 continue de faire des ravages dans le monde, et demeure au centre de toutes les préoccupations, aussi bien en Europe, en Asie, aux États-Unis d’Amérique, qu’en Amérique Latine, voire partout en Afrique.

A travers le monde, et au regard de cette flambée de la pandémie du coronavirus, on assiste depuis plusieurs mois, à une mobilisation générale, notamment des gouvernements et des milieux scientifiques, pour trouver les voies et moyens de faire barrage au COVID-19.

À cet égard, la recherche a été développée et intensifiée, en vue de la mise à disposition des vaccins, auxquels beaucoup de pays ont recours aujourd’hui, et ce, avec quelques lueurs d’espoir ici et là, en dépit des polémiques qui accompagnent la mise à contribution des vaccins dans cette âpre lutte contre le COVID-19.

Par ailleurs, on note une préoccupation accrue due à l’apparition de plusieurs variants du virus du COVID-19, ce qui, bien évidemment, est venu accroitre les inquiétudes de la communauté internationale. En proie elle aussi à cette pandémie, l’Afrique n’a pas été épargnée par la mutation du virus.

Ici, comme ailleurs, l’on a constaté l’apparition des variants du coronavirus dans certains pays, notamment au Nigéria, en Afrique du Sud, au Botswana, en Gambie et en Zambie. C’est dire que la lutte contre la pandémie du coronavirus demeure pour toute l’humanité, un défi d’actualité qui appelle l’éveil et la mobilisation de tous les pays et de toutes les communautés.

Mesdames, Messieurs ;

S’agissant du Cameroun, comme vous le savez, la lutte contre le COVID-19 constitue un enjeu majeur pour le Gouvernement de la République, ce d’autant plus que ces derniers mois, l’on a enregistré une réelle montée en puissance du COVID-19, dans notre pays.

Cette recrudescence de la pandémie est marquée par une propagation de plus en plus étendue du coronavirus, principalement, par l’augmentation du nombre de Camerounaises et de Camerounais contaminés au quotidien, ainsi qu’une remontée considérable du nombre de décès enregistrés dans notre pays.

En effet, à la date du 25 Février 2021, le Cameroun compte officiellement :

– 35 Mille 714 cas confirmés de COVID-19;

– 32 Mille 594 personnes guéries,

– 551 personnes décédées,

– 2672 cas actifs, dont 228 sous traitement dans les unités de prise en charge, et 53 compatriotes sous assistance respiratoire.

A l’analyse, le Cameroun est passé de 25 Mille 738 cas positifs à la date du 23 décembre 2020, à 35 Mille 714 cas confirmés de COVID-19, au 25 février 2021, soit une augmentation de Neuf mille Neuf Cent Soixante Seize (9 976) nouveaux cas positifs dans notre pays, en l’espace de deux mois et deux jours.

Par ailleurs, comme nous l’avons indiqué en son temps, à la date du 23 décembre 2020, le Cameroun enregistrait un total de Quatre Cent Quarante Six (446) décès, contre Cinq Cent Cinquante et Un (551) décès, enregistrés lors de la dernière évaluation hebdomadaire, le 25 février 2021. Soit, Cent Cinq (105) cas de décès déplorés dans notre pays, au cours de la même période, c’est-à-dire, ces deux derniers mois.

De même, il y a lieu de relever, pour le regretter, l’augmentation du nombre de patients sous assistance respiratoire, et de façon générale, du nombre de cas d’hospitalisation, de plus en plus élevé. Toutes choses qui montrent une croissance de jour en jour, de la courbe des données statistiques publiées hebdomadairement par le Ministre de la Santé Publique, et constituent aujourd’hui une réelle préoccupation pour le Gouvernement de la République, ainsi que pour l’ensemble des équipes chargées de la mise en œuvre de la Stratégie Nationale de Riposte contre le COVID-19.

A tout prendre, et de l’avis de nombre d’observateurs avisés, la riposte conçue et mise en

place par le Cameroun, a eu jusqu’à présent des résultats probants, toutefois, si l’on peut à juste titre, se féliciter des mesures prises, ainsi que des actions entreprises par le Cameroun, mesures et actions, saluées entre autres, comme je l’ai dit tantôt, par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et par nombre d’Experts de la communauté scientifique nationale et internationale, il n’en demeure pas moins que la vigilance de tous et de chacun, reste un impératif et une exigence, voire un devoir et une obligation collectifs.

En effet, l’évaluation de la situation ces temps derniers, révèle un regain de la pandémie, et donc, une expansion de la contamination sur l’ensemble du territoire national. A en croire la plupart des observateurs et analystes de l’espace public national, cet état de fait est essentiellement lié à un relâchement généralisé que le Gouvernement de la République a du reste, décrié à maintes reprises, depuis quelques temps, et qui s’est traduit par le non-respect, de la part de la majorité de nos compatriotes, des principales mesures barrières édictées par l’Organisation Mondiale de la Santé et le Gouvernement, à savoir :

  • le port obligatoire et systématique du masque dans les lieux publics ;
  • le respect de la distanciation physique ;
  • le lavage régulier des mains avec de l’eau propre coulante et du savon ou avec du gel hydro- alcoolique.

La présente Conférence de Presse Conjointe que nous tenons, avec la collaboration du Ministre de la Santé Publique, M. MANAOUDA Malachie, et du Délégué Général à la Sûreté Nationale, M. Martin MBARGA NGUELE, a donc pour but, une fois de plus, d’interpeller nos concitoyennes et nos concitoyens sur les graves conséquences que charrient l’indiscipline et une certaine illusion, véhiculée çà et là, tendant à minorer la présence pourtant encore suffisamment pernicieuse de la pandémie du coronavirus dans notre pays.

Je vous remercie par conséquent, toutes et tous, d’avoir répondu à notre invitation.

Ce faisant, je me dois de rappeler que l’option prise par le PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SON EXCELLENCE PAUL BIYA, pour la mise en œuvre de notre Stratégie Nationale de Riposte, a essentiellement consisté d’une part, en la sensibilisation des Camerounaises et des Camerounais, sur la dangerosité du COVID-19, et d’autre part, en la conscientisation de tous, sur l’’absolue nécessité de notre implication individuelle et collective, dans le respect de l’ensemble des mesures préconisées, comme gage de l’efficacité et du succès de cette stratégie de riposte contre le COVID-19.

Aussi, face à l’indiscipline quasi généralisée que nous constatons, et qui porte préjudice à notre stratégie de riposte, il nous semble plus qu’urgent et impérieux, d’en appeler au sens de responsabilité de nos concitoyens, afin qu’ils ne perdent pas de vue que, comme ailleurs, la pandémie du coronavirus continue de circuler au Cameroun, et qu’ils aient constamment présent à l’esprit, ces propos du CHEF DE L’ETAT, dont la pertinence n’est plus à démontrer, à savoir, je cite :

« Le port du masque dans l’espace public restera obligatoire jusqu’à nouvel ordre (…). Chacun doit se sentir concerné et apporter sa contribution au combat contre la propagation de ce virus. N’oublions pas que la négligence d’une seule personne peut nuire gravement à l’ensemble de la communauté. Ne baissons donc pas la garde (…). Dans cette période difficile, nous devons rester un peuple uni, solidaire et discipliné (…). C’est une des conditions de la victoire que nous voulons tous remporter

Fin de citation.

Mesdames, Messieurs,

Après ce propos liminaire, je vais passer la parole, tour à tour, au Ministre de la Santé Publique, M. MANAOUDA Malachie, et au Délégué Général à la Sûreté Nationale, M. Martin MBARGA NGUELE, pour que l’un et l’autre, puissent faire le point de la situation de la pandémie à l’heure actuelle au Cameroun, dans leurs domaines de compétences respectifs.

Une évaluation assortie bien évidement, de leurs recommandations et de leurs mises en garde éventuelles, étant entendu que toutes les mesures et actions nécessaires, ainsi que les décisions que le Gouvernement de la République pourraient envisager, à plus ou moins brève échéance, seront forcément tributaires de l’évolution de la situation de la pandémie du COVID-19 sur l’ensemble du territoire national.

C’est avec plaisir que je salue la présence ici, de ces deux hautes et distinguées personnalités, en même temps que je leur souhaite une très cordiale bienvenue.

Je vous remercie de votre bien aimable attention./.

Le Ministre de la Communication, Porte-Parole du Gouvernement,

(é) René Emmanuel SADI

La plateforme Covid19.CM n’accepte pas de publicité. Cette initiative de l’association Smart Click Africa compte sur des subventions et des dons individuels de personnes comme vous pour pouvoir fournir un contenu de qualité et lutter véritablement contre les Fake News sur la Covid-19 en apportant  la bonne info aux populations au sujet de l’actualité liée à cette pandémie. Vous pouvez effectuer votre don en ligne via PayPal à l’adresse Paypal.me/SmartClickAfrica .  Vous pouvez également donner via les comptes MTN Mobile Money : +237 674  69 65 69 et Orange Money : +237 699 55 77 88. Si vous préférez donner par chèque, envoyez-le à l’attention du compte : « Smart Click Africa », Yaoundé, Boite Postale : 806. Ecrivez-nous à contact@smartclickafrica.org après l’envoi, quel que soit le moyen d’envoi utilisé. Merci d’avance !

Naviguez par Tags :

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.