Naissance d’un Bébé né de mère positive au COVID-19: que faire ? [Par Pr Anne-Esther Njom Nlend]

18 Mai 2020 | Covid-19 | 0 commentaires

Pas moins de 900 000 naissances sont en jeu au Cameroun par an. Madame le Pr Anne-Esther Njom Nlend, présidente de la Société Camerounaise de Médecine périnatale, explique combien il est important de prévenir l’infection COVID-19 chez les femmes enceintes et de prendre en charge leur nouveau-né, en cas de positivité.

La COVID -19 est la maladie causée par le SARS (Severe Acute Respiratory Syndrome) COV 2 apparue en décembre 2019 en Chine et qui s’est rapidement transformée en pandémie mondiale (…) Parmi les infectés, il faut noter l’atteinte d’enfants dans la tranche des moins de 5 ans ainsi qu’un premier bébé né d’une mère de 19 ans Covid positive en avril 2020.

Avec près de 900000 naissances attendues par an, il est dès lors important de prévenir l’infection COVID-19 chez les femmes enceintes et de prendre en charge leur nouveau-né, en cas de positivité.

D’emblée, le lecteur notera que l’infection chez les femmes enceintes ne semble pas être plus grave que pour le reste de la population quoiqu’une vulnérabilité accrue soit rapportée au dernier trimestre de la grossesse.

Quant au risque de transmission materno-fœtale du virus, durant la vie anténatale, il serait possible… même si les premières données semblent contradictoires. En effet, parmi les femmes COVID-19+ ayant donné naissance à un bébé, il n’a été retrouvé de virus ni dans le liquide amniotique, ni dans les secrétions génitales ou prélèvements au cordon encore moins dans les secrétions pharyngées (gorge) de leurs nouveau-nés. A l’opposé, la présence d’anticorps particuliers (IgM) chez ces nouveau-nés suggère fortement la possibilité de transmission virale pendant la vie intra-utérine. Contre la transmission post natale via l’allaitement, on notera qu’il n’a pas été retrouvé de virus dans le lait de mères COVID-19 +. En revanche, des cas de  transmission post natale par  la mère ou le personnel soignant ont été rapportés, d’où le nécessaire renforcement des méthodes barrières autour de ces nouveau-nés dès la salle de naissance.

Dès lors, en cas d’infection ou de suspicion d’infection par le virus de la COVID-19, les agents de santé devront prendre toutes les précautions qui s’imposent afin de réduire les risques d’infection pour eux-mêmes et pour les autres notamment,

  • Bonne hygiène des mains
  • Port vêtements de protection appropriés et gants,
  • Surblouse, calots, lunettes de protection et masque FFP2
  • Le suivi du travail et l’accouchement devront être réalisés en salle individuelle (en isolement) L’accouchement sera pratiqué par voie vaginale chaque fois que possible.
  • Le port du masque est obligatoire dès l’accueil de la patiente, pour tout le personnel et la patiente, en salle de naissance jusqu’à la sortie de la maternité quelle que soit la voie

A la naissance :

Le nouveau-né de mère COVID-19+ quant à lui devra bénéficier des soins essentiels notamment : il sera mis en contact peau à peau sur ventre de sa mère pendant au moins 15 mn, bénéficiera de la mise au sein précoce, d’une dose de vitamine K et de l’administration de collyre antibiotique  et  bien  sûr,  des  doses  de  vaccination de BCG et polio.

L’allaitement exclusif est le mode d’alimentation recommandé ; il se pratiquera avec un port de masque et sera accompagné des précautions universelles notamment : lavage des mains avant de toucher le bébé et après, nettoyage et désinfection régulière de toutes les surfaces.

Après la naissance, il sera recommandé :

  • L’isolement de la mère et de son enfant dans une chambre seule
  • De faire dormir le bébé dans un lit séparé tenu à 2 mètres de celui de la mère
  • De limiter les visites en maternité au père, avec port du masque et distanciation
  • De maintenir Le port permanent du masque par la mère
  • De ne pas mettre de masque au nouveau-né
  • Le retour à domicile sera planifié après une quarantaine de 14 jours ou avant si possibilité de confinement à domicile..

Quid du diagnostic précoce ?

Par définition est suspect d’infection COVID-19, tout nouveau–né , de mère ayant une histoire d’infection à COVID -19 entre 14 jours avant et 28 après l’accouchement, ou exposé à des personnes infectées par le COVID-19 y compris des membres de la famille. A ce titre, ce bébé devra bénéficier d’un test de dépistage par recherche de virus par la technique de PCR en temps réel, et dans l’idéal, ce test devra être réalisé dans les 36 heures de vie.

En conclusion : les précautions pour l’accueil du nouveau-né de mère COVID consisteront à renforcer les barrières en salle de naissance par une protection renforcée du personnel. Les soins administrés seront les mêmes que pour la population générale, la mise en quarantaine pour ce couple mère-enfant se fera idéalement à l’hôpital à défaut à domicile (si l’environnement le permet). Toutes les méthodes barrières et les précautions à prodiguer lors des soins à ce nouveau ne seront poursuivis jusqu’au 28ème jour de vie./-

Conflit d’intérêt : Aucun

Ressources

  1. World Health Organization, Newsletter on coronavirus disease outbreak Q&A on COVID-19, pregnancy, childbirth and breastfeeding, emailed 3 April 2020
  2. Ministère de la Sante Publique, Rapport de situation COVID-19, n° 13,30 au 1/04/2020, Cameroun Liang H, Acharya G. Novel corona virus disease (COVID-19) in pregnancy: What clinical recommendations to follow?. Acta Obstet Gynecol Scand. 2020;99(4):439–442. \
  3. Schwartz DA. An Analysis of 38 Pregnant Women with COVID-19, Their Newborn Infants, and Maternal-Fetal Transmission of SARS-CoV-2: Maternal Coronavirus Infections and Pregnancy Outcomes [published online ahead of print, 2020 Mar 17]. Arch Pathol Lab Med.
  4. 2020;10.5858/arpa.2020-0901-SA.
  5. Recommandations pour la prise en charge périnatale des femmes enceintes et leurs nouveau-nés en contexte COVID-19 au Cameroun. Société Camerounaise de Médecine périnatale, Avril 2020

Par Pr Anne-Esther Njom Nlend

Présidente de la Société Camerounaise de Médecine périnatale

Directrice du Centre Hospitalier d’Essos

Source : www.abkradio.com

La plateforme Covid19.CM n’accepte pas de publicité. Cette initiative de l’association Smart Click Africa compte sur des subventions et des dons individuels de personnes comme vous pour pouvoir fournir un contenu de qualité et lutter véritablement contre les Fake News sur la Covid-19 en apportant  la bonne info aux populations au sujet de l’actualité liée à cette pandémie. Vous pouvez effectuer votre don en ligne via PayPal à l’adresse Paypal.me/SmartClickAfrica .  Vous pouvez également donner via les comptes MTN Mobile Money : +237 674  69 65 69 et Orange Money : +237 699 55 77 88. Si vous préférez donner par chèque, envoyez-le à l’attention du compte : « Smart Click Africa », Yaoundé, Boite Postale : 806. Ecrivez-nous à contact@smartclickafrica.org après l’envoi, quel que soit le moyen d’envoi utilisé. Merci d’avance !

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.