Le PM Joseph Dion NGUTE remobilise son équipe en vue du respect des mesures barrières contre la Covid-19

Au moment où le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute ouvrait hier en milieu de matinée la visioconférence hebdomadaire avec certains membres de son équipe, en vue de faire le point sur la lutte contre la pandémie du coronavirus, le Cameroun enregistrait 8 743 personnes testées positives.

Avec néanmoins un taux de guérison qui poussait à l’optimisme. En effet, 5 474 malades avaient recouvré. Pour plus de 200 décès. L’évolution du nombre de personnes positives a certainement milité en faveur de la participation d’un gouverneur de région, celui du Centre en l’occurrence, à l’échange d’hier.

Une fois encore, Naseri Paul Bea, comme la semaine dernière, a fait le point de la situation des personnes placées en confinement dans son unité de commandement, et particulièrement dans la ville de Yaoundé. Mais au-delà de ce rapport, il était question des mesures prises entre-temps par l’autorité administrative « pour assurer l’application effective des gestes barrières dans les espaces marchands », comme l’a souligné le chef du gouvernement.

A l’issue de sa communication dans le même cadre la semaine dernière, le gouverneur de la région du Centre, dans le souci de veiller à une limitation de la propagation de la pandémie, avait notamment prescrit des restrictions dans l’organisation de certaines cérémonies, à l’instar des deuils où les veillées et autres rassemblements étaient désormais interdits. Les préfets et sous-préfets territorialement compétents avaient alors été chargés de prendre les dispositions nécessaires pour l’application de cette mesure.

Avant le gouverneur de la région du Centre, il est revenu au ministre de la Santé publique Malachie Manaouda de présenter la situation épidémiologique et les différentes mesures de riposte. Outre les chiffres communiqués plus haut, l’on a relevé une multiplication des centres de détection notamment dans les grandes métropoles à l’instar de Yaoundé et Douala et même dans certaines autres villes en vue de faciliter l’accès de ces structures aux citoyens qui veulent connaître leur statut.

Assurant la tutelle de structures très impliquées dans la lutte contre la propagation de la pandémie, notamment dans les espaces marchands, Luc Magloire Mbarga Atangana et Georges Elanga Obam, respectivement ministre du Commerce et ministre de la Décentralisation et du Développement local ont présenté les mesures mises en place pour permettre le respect des mesures barrières dans ces structures à forte concentration humaine.

Si le ministre de la Décentralisation a, à travers un certain nombre de directives, prescrit la désinfection des marchés, la multiplication des points de lavage des mains avec un approvisionnement régulier de ceux-ci en eau potable et en savon, le respect des heures d’ouverture et de fermeture des marchés par les magistrats municipaux placés sous son autorité, les actions du ministre du Commerce sont allées dans le même sens, jusqu’aux centres commerciaux.

Toutefois, l’un comme l’autre ont relevé que l’incivisme des populations en ce qui concerne le respect scrupuleux des différentes mesures prescrites tend à plomber les actions de lutte menées par les pouvoirs publics. Le port obligatoire du masque dans les espaces marchands et le lavage systématique des mains sont notamment les principales difficultés relevées. Pour le Premier ministre, chef du gouvernement, ces mesures sont édictées par le président de la République et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), et par conséquent, leur application ne devrait souffrir l’ombre d’aucune contestation, dans la mesure où il s’agit de protéger la majorité des populations.

Par ailleurs, et comme l’a révélé Georges Elanga Obam, les magistrats municipaux font face à un sérieux dilemme dans le cadre de l’exercice de l’action de police municipale, notamment entre la nécessité de préserver la paix sociale et le souci de veiller à protéger le plus grand nombre de personnes.

A cela, vient s’ajouter l’incidence financière des différentes opérations engagées dans un contexte où les collectivités locales sont en train de consentir d’énormes sacrifices avec le non prélèvement de certains impôts et taxes, conformément aux mesures édictées par le président de la République.

Les différents appuis des partenaires du Cameroun, dans le cadre de la lutte contre la pandémie, étaient au cœur de la communication du ministre de l’Economie, de la Planification et de l’Aménagement du territoire, Alamine Ousmane Mey. A l’issue des différentes communications, Joseph Dion Ngute a exhorté les membres du gouvernement à ne pas relâcher l’application des mesures barrières, notamment dans les espaces publics, à l’instar des marchés et autres centres commerciaux.

Par Jean Francis BELIBI

Cet article a été écrit et publié en premier par Cameroon Tribune

La plateforme Covid19.CM n’accepte pas de publicité. Cette initiative de l’association Smart Click Africa compte sur des subventions et des dons individuels de personnes comme vous pour pouvoir fournir un contenu de qualité et lutter véritablement contre les Fake News sur la Covid-19 en apportant  la bonne info aux populations au sujet de l’actualité liée à cette pandémie. Vous pouvez effectuer votre don en ligne via PayPal à l’adresse Paypal.me/SmartClickAfrica .  Vous pouvez également donner via les comptes MTN Mobile Money : +237 674  69 65 69 et Orange Money : +237 699 55 77 88. Si vous préférez donner par chèque, envoyez-le à l’attention du compte : « Smart Click Africa », Yaoundé, Boite Postale : 806. Ecrivez-nous à contact@smartclickafrica.org après l’envoi, quel que soit le moyen d’envoi utilisé. Merci d’avance !

Articles similaires

0 Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.